Aaron Goldberg / Omer Avital / Ali Jackson

YES ! Trio

Aaron Goldberg
Omer Avital
Ali Jackson

Au début des années 1990, ces trois musiciens dans la vingtaine se sont connus à New York, où ils partageaient la même soif de jouer le jazz dans la vitalité du swing, de s’imprégner de son esprit et d’en apprendre la lettre.

Par la suite, chacun s’est affirmé sous son propre nom, en menant individuellement de brillantes carrières : le batteur Ali Jackson au sein du Jazz at Lincoln Center Orchestra dirigé par Wynton Marsalis ; le contrebassiste Omer Avital à la tête de groupes puisant une part de leur inspiration dans ses racines juives ; et le pianiste Aaron Goldberg aussi brillant en soliste qu’en accompagnateur.

À nouveau réunis sous un nom qui dit oui au plaisir et à l’excitation de rejouer ensemble, ils composent un trio dont la reformation fait événement et s’annonce résolument joyeuse.

Avec :

  • Aaron Goldberg, piano
  • Omer Avital, contrebasse
  • Ali Jackson, batterie

 

L’Espace Sorano se dote d’un nouveau système de billetterie.

En attendant l’ouverture de l’achat en ligne depuis notre site, vous pouvez acheter vos places pour ce concert sur BilletRéduc en cliquant ici.

Édito

Le jazz a inventé mille façons de faire vivre des instruments, tel le saxophone, qui, sans lui, seraient peut-être restés relégués au fond de l’orchestre. Le jazz a même donné naissance à l’un d’entre eux – la batterie – en confiant à un seul homme des percussions habituellement disséminées entre plusieurs mains. Il a, par la même occasion, inventé le « batteur », ce musicien au nom si peu musical qui, pourtant, est la force vive de tout groupe de jazz, celui qui lui impulse son rythme, lui donne son allant et le dynamise, tout en relançant les solistes et en colorant la musique des différents timbres qu’il tire de son set. Cette saison de Sorano accueillera quelques-uns des grands maîtres de cet instrument, de ceux dont le geste est en parfaite adéquation avec la musique, dont chaque frappe fait sens, qu’elle soit délicate ou puissante, simple ou complexe. Du vétéran Al Foster à des musiciens en pleine maturité comme Leon Parker ou Ali Jackson en passant par Joey Baron, qui a influencé tant de batteurs actuels, c’est un éventail de frappes et de pêches que nous assisterons, comme un festival en filigrane. Bien que centenaire, le cœur du jazz n’a pas flanché et sa pulsation nous emporte pour longtemps encore. Venez battre à son rythme le temps d’une soirée… ou de plusieurs !

Vincent Bessières

Un aperçu en vidéo

En partenariat avec