Mathias Lévy « Unis Vers » + VINCENT PEIRANI

Trio à cordes virtuose
rencontre accordéoniste génial

Auteur d’un hommage remarqué à Stéphane Grappelli (enregistré sur le violon du maître) mais aussi d’une incursion très personnelle dans la musique de Bartok, Mathias Lévy s’inscrit dans la riche tradition française du violon jazz. Une tradition qui, si elle démarre avec le jazz dit manouche, est loin de se limiter à cette esthétique et a porté le violon à rivaliser avec d’autres instruments. Au sein d’un trio à cordes original avec Jean-Philippe Viret à la contrebasse et l’étonnant Sébastien Giniaux qui passe allègrement de la guitare au violoncelle, ces musiciens développent un univers improvisé singulier aux multiples ouvertures musicales, auxquelles ils agrègeront, pour l’occasion, l’accordéon généreux et nomade de Vincent Peirani.

Avec : 

  • Mathias Lévy (violon)

  • Sébastien Giniaux (guitare, violoncelle)

  • Jean-Philippe Viret (contrebasse)

  • et invité : Vincent Peirani (accordéon)

=========================

L’évolution de la réglementation liée à la crise sanitaire que nous traversons est susceptible de modifier les conditions d’accueil des publics de l’Espace Sorano. Ainsi, l’organisation de nos concerts pourrait faire l’objet de changements ou d’aménagements : modification du calendrier et des horaires, voire même de notre  programmation.

Afin que vous puissiez réserver en toute tranquillité, soyez assurés que notre équipe vous proposerait alors le remboursement ou le report de votre billet sur un autre concert ou spectacle.

Quoi qu’il en soit nous attendons avec impatience le moment de vous retrouver dans nos salles  !

Édito

Plus que jamais la pandémie de Covid19 nous a montré, en nous en privant, combien le plaisir d’être ensemble, de partager des émotions, d’échanger et de vibrer à l’unisson de la musique étaient essentiels à notre équilibre et à notre bonheur. Que serait notre existence si nous étions privés de ces moments ? Les musiciens ont beau eu faire tous leurs efforts pour continuer à nous offrir de la musique par l’intermédiaire des réseaux sociaux, il n’a pas été difficile de mesurer combien le fait de les regarder jouer dans cette petite lucarne n’avait rien à voir avec l’expérience de vivre un concert en direct, dans la magie de l’instant, la proximité des instrumentistes et la sensation du son. Aussi, nous espérons de tout cœur que l’évolution des conditions sanitaires nous permettra de vous accueillir à nouveau dans le théâtre de l’Espace Sorano, et de continuer à profiter ensemble des joies de la musique. Au vu des circonstances exceptionnelles que nous avons tous collectivement traversées, la programmation de cette nouvelle saison de Sorano Jazz se place résolument sous le signe de la rencontre. Vous y retrouverez les artistes qui n’ont pas pu se produire la saison dernière, pour cause de confinement, et d’autres, notamment des musiciens qui viennent parfois d’ailleurs et que nous espérons – pari sur l’avenir – pouvoir accueillir. Rencontres, donc, entre des artistes pour qui le dialogue, l’invention d’une langue partagée, le désir d’échange sont des valeurs fondamentales. Rencontres entre des esthétiques, entre des personnalités, entre des talents, qui nous montrent que la musique est une circulation et un espace d’inspiration réciproque. Rencontres aussi, provoquées spécialement pour un concert à Sorano, comme le projet « Far Horizons Extended » de Nicolas Moreaux, dont le titre nous rappelle combien nous avons besoin d’aller, pour vivre et pour respirer, vers des horizons lointains et combien ceux que nous offre la musique sont irremplaçables.