L'empreinte du temps :
un vagabondage européen

Photographie


Bernard Loyal

Une certaine forme moderne de vagabondage est à l’origine de la série : « L’empreinte du temps », un parcours sans itinéraire précis, sur les petites routes de nombreux pays d’Europe et des haltes impromptues lorsqu’il s’avère indispensable d’enregistrer une image brièvement entrevue.

Au delà des paysages, ce sont des maisons abandonnées, des fenêtres révélant des intérieurs délabrés, des volets fermés, qui ont capté mon attention.

Pierres, bois, briques, tuiles, torchis, peinture trahissent l’usure du temps mais, ici et là, quelques maisons semblent croire encore au retour de ceux qui, un jour, les ont délaissées. A leur manière, ces fragments collectés témoignent de la transformation des modes de vie ainsi que des bouleversements survenus dans une Europe qui se cherche dans la douleur. Bernard Loyal

Site de Bernard Loyal