Avishai Cohen Quartet

Longtemps investi dans différents groupes (auprès du contrebassiste Omer Avital, du saxophoniste Mark Turner, au sein du SF Jazz Collective), passé par la case New York où il a vécu plus de dix ans, le trompettiste israélien Avishai Cohen s’est fait un nom récemment (malgré son homonymie avec le contrebassiste) grâce à la parution de deux albums très remarqués sur le label ECM. Développant une musique de l’intériorité à la tête d’un quartet à l’interaction constante, il semble combiner l’influence de Miles Davis, et son rapport au silence et à l’espace, à celle de Wayne Shorter, qui exige de ses partenaires qu’ils renoncent à toute forme de confort au profit d’une musique qui s’élabore dans l’instant. Une des grandes révélations du jazz actuel.

Avec  :

  • Avishai Cohen (trompette)
  • Yonathan Avishai (piano)
  • Barak Mori (contrebasse)
  • Nasheet Waits (batterie)

Crédit Photo : Roberto Cifarelli

Édito

Le jazz dans toutes ses largeurs ? Ce pourrait être le sous-titre de la nouvelle saison de Sorano Jazz. Notre programmation est une invitation à arpenter les territoires du jazz. Territoires aux frontières floues, car cette musique ne cesse d’évoluer, souvent par l’emprunt et le métissage avec d’autres formes d’expression musicale, territoire à l’histoire riche, que les musiciens portent en eux et à laquelle ils reviennent avec affection, comme en témoignera certainement notre concert marathon en hommage à Thelonious Monk.

En une saison de concerts, nous passerons ainsi d’artistes qui s’expriment dans le langage orthodoxe du jazz à d’autres qui cherchent à en élargir les codes, de musiciens qui prennent pour exemple les inventeurs du genre à d’autres pour qui le jazz est d’abord le moyen de l’échange et de la rencontre. De Monk à Bach, de l’Orient à l’Occident, du be-bop à l’avant-garde de Brooklyn, du solo au big band, le jazz se déploiera dans une multiplicité de formes aussi personnelles que ceux qui les jouent. Outre deux spectacles pour enfants, Sorano ouvrira deux fois dans la saison un « jazz club découverte » — une nouveauté — pour se rapprocher plus encore de l’esprit de fabrique de ces lieux sans lesquels cette musique ne serait certainement pas la même !

Vincent Bessières

Un aperçu en images

En partenariat avec